Archive | PUBLICATIONS Flux RSS de cette section

À propos de patrimoinesvalleesdescabardes

CD Cahiers 1 à 5

15 mai 2017

0 Commentaire

Nos cahiers de 1 à 5 sont épuisés. Edition numérique disponible :

10€ adhérents, 15€ non adhérents

 

Projet étiquette CD cahiers1a

 

 

CARNET DE MEMOIRE : DENIS PEBERNARD

12 mai 2017

0 Commentaire

1ére de couverture4éme de couverture

AVANT PROPOS

Pénétrer en Cabardès, c’est choisir un cheminement. Une voie naturelle,

la vallée de l’Orbiel s’impose presque. Conques est en quelque sorte, à la fois

l’entrée et le bourg. Un bourg, à la fois centre de vie et périphérie. Denis

Pébernard, après ses études de vétérinaire, s’installe là, en cette fin de XIXe

siècle. Il va de longues années, jusqu’à sa mort en 1922, sillonner ce Cabardès

rural héritier d’une activité drapière jadis florissante et en devenir une industrie

mino-métallurgique naissante. Son regard attentif, entre profession et passion,

ne cessera d’observer, de fouiller, de noter une ruralité aux multiples intérêts.

Denis Pébernard est bien connu à Conques pour sa monographie « Histoire

de Conques-sur-Orvieil » et par différents articles publiés par la Société

Centrale d’Agriculture de l’Aude en particulier. La découverte, aux Archives

départementales de l’Aude d’un manuscrit de quelques pages «Du langage sifflé»

nous a d’abord étonnés, puis interrogés. Quelles pratiques en Cabardès ? C’est

tout naturellement que nous avons fait appel à Jean-Pierre Piniès, rédacteur

d’une notice sur Denis Pébernard dans le Dictionnaire des Audois, référent

incontournable en matière de culture populaire pour en savoir plus. De là, naît

l’idée d’une présentation de ce manuscrit fort peu connu.

Très vite, au vu de la grande diversité et de l’intérêt des articles produits

par Denis Pébernard, un autre regard s’imposait et Jean-Pierre Piniès en ethno-

logue avisé a souhaité étendre son analyse à l’ensemble des travaux pour mieux

s’interroger sur la place de cet érudit local au contact d’un réseau de sociétés

savantes. Ainsi, cette approche plus globale nous a conduits au choix de cinq

articles du vétérinaire de Conques apparaissant comme essentiels et exemplaires

de ce Cabardès autour de trois thématiques : Croyances et pratiques vétérinaires

populaires, la Saint-Jean et fête des moissons, la singularité des siffleurs.

Une telle démarche rejoint parfaitement les objectifs de notre association

« PATRIMOINES, vallées des Cabardès », à savoir connaître et faire connaître

nos patrimoines, sortir d’un certain endormissement, peut-être de l’oubli, des

travaux  illustrant parfaitement une richesse plurielle exemplaire. Dans cet esprit,

nous avons souhaité reproduire exactement chacun des textes, conserver leur

intégrité notamment dans la graphie de la langue d’Oc utilisée, que Pébernard en

occitanophone averti maîtrise savamment.

Nous voici donc les relais attentifs de tous ceux qui ont participé à la vie de

ce territoire, qui l’ont parcouru, lu et déchiffré. A la suite de nos Cahiers, publi-

cation annuelle, le temps est venu d’ouvrir les pages d’une nouvelle série  « Carnet

de mémoire » pour une meilleure connaissance des patrimoines en Pays Cabardès.

Jean-Claude CAPERA

   Président

CAHIER n°11

11 mai 2017

0 Commentaire

PATRIMOINES, vallées des Cabardès, CAHIER n°11 – 2016

Couverture Cahier 11

Sommaire

Regard  sur l’association

Editorial    J.-C. Capéra

Dix ans      M. Picarel

I – Nature et environnement

Le câprier aux magnifiques fleurs   J.-C. Capéra

Le scorpion languedocien, Buthus occitanus, un hôte discret  F .Arabia, D. Vizcaïno

La loutre d’Europe. Des indices en Cabardès   B. Le Roux

C’est dans la forge que l’outil prend forme… le « Grattou »  A. Samama, Ch. Truc

II – Préhistoire et archéologie

La grotte dite « Trou de la Cité » (Lastours, Aude)  M.-E. Gardel

III – Histoire

Saint-Pierre de Vals, une sculpture étrange et délicate   N.-J. Pillet

Le pont de la Seigne, dit le Pont troué   G. Rabaute

Restauration de l’église Sainte-Cécile à Cuxac-Cabardès   P. et Ch. Tarbouriech

De la Montagne Noire au cœur des combats de la Grande Guerre   J.-C. Capéra, G. Chatel

Villeneuve-Minervois pendant la première guerre mondiale  M.-L. et D. Fabrié

En Cabardès, un domaine agricole pendant la Grande Guerre  C. Rives

A Trassanel ou à Montredon, vivre au maquis (1943-1944)   P. Agnel

IV – Culture, livres, gastronomie

Escaisses collectius en Cabardès   A. Roch

La câpre, pour plus de saveur  J.-C. Capéra

Lire les Cabardès  S. Capéra, M. Picarel

Pour en savoir plus

ELARGIR ET ENRICHIR NOTRE REGARD

Chaque année, Cahier après Cahier, la collection s’étoffe, grandit. Les pages

sont nombreuses : une accumulation d’informations, de connaissances, de sujets bien

différents à l’image de nos patrimoines. Un miroir, un révélateur. Alors, l’idée de

faire un état des dix premiers Cahiers s’est imposée sous la forme de tables où les

noms de lieux, de personnes, de sujets seront d’un accès facile… Il suffit d’avoir les

Cahiers depuis le tout début ! Cela sera la surprise éditoriale de cette année.

Un grand merci à tous, aux collectivités qui apportent leur aide à la publication,

aux auteurs qui avec passion nous font découvrir les multiples facettes patrimoniales

des Cabardès, aux membres du comité de rédaction et à nos coordonnateurs vigilants

et exigeants.

En prime, portons un regard sur la genèse de notre association « Patrimoines,

vallées des Cabardès ». Rien de nouveau direz-vous. Peut-être ? Dès le début nous

avons ressenti une adhésion certaine à notre démarche. Reprenons simplement ce

proverbe en langue Bantou sous la plume du narrateur : « Si tu montes, descends,tu

verras le petit comme il est grand » et en quatre mouvements vous saurez tout sur

dix ans de notre association. Les images parlent également.

Nos chemins de garrigue, de vignes révèlent une diversité remarquable qui fait

le caractère, entre autres, de ce territoire. Soulevez une pierre chaude d’été, là,

blotti, s’anime le scorpion languedocien, un hôte discret. Découvrez le long d’un muret

de pierre sèche de magnifiques fleurs inattendues, c’est le câprier, qui se fait ici de

plus en plus rare.

Dans ce pays Cabardès, les massifs calcaires ont une histoire souterraine. Passage

ou abri, le Trou de la Cité dans l’éperon rocheux des châteaux de Lastours, révèle au

Moyen-Age une histoire à écrire. Plus à l’est, la grotte des maquisards à Trassanel,

tristement connue, témoigne du quotidien des résistants pendant la dernière guerre.

Par ailleurs, la Grande Guerre n’en finit pas. Nous suivrons la vie d’un domaine 

agricole du Haut Cabardès pendant l’année 1915, le vécu de cette guerre à Villeneuve-

Minervois. Nous honorerons enfin un jeune étudiant géographe, André David, tombé à

l’assaut d’une crête ennemie, qui a su avec brillance donner une belle image de la

Montagne Noire.

Tous ces thèmes abordés illustrent notre richesse patrimoniale. Au cours des

conférences, au long des rando-découvertes, nous tentons de retrouver des traces

qui sont indices de vie, d’occupations humaines successives de l’espace afin de révéler

l’identité propre de ce territoire, d’écrire une histoire dans le long temps. Plus nous

serons, plus nous aurons d’inter-rogations pour dire et protéger ce qui pourrait tomber

dans l’oubli, disparaître même. La démarche engagée depuis dix ans où le bénévolat

reste le moteur de toutes nos actions permet de mieux saisir ce passé qui participe

alors à la construction de l’avenir, de notre avenir.

C’est un engagement fort à élargir et enrichir notre regard, celui des autres aussi.

A bientôt sur les chemins de nos patrimoines.

Jean-Claude CAPERA

 

Tous les cahiers sont au prix de 8€ pour les adhérents

et 12€ pour les non adhérents

 

 

 

PRESENTATION du CAHIER 11 à VILLEMOUSTAUSSOU

5 mai 2017

0 Commentaire

Le onzième

Il y eut un silence, puis le micro fit semblant de fonctionner. Jean-Claude

Capéra, en maître de cérémonie, avoua que nous étions à Villemoustaussou pour

présenter le cahier numéro 11 de « Patrimoines, Vallées des Cabardes ».

Nous n’avons pas été surpris car nous mettions à l’honneur Gérard Rabaute et son

étude sur le « Pont troué ».

Le micro puni de son impertinence et relégué au rang de faire-valoir, les

différents intervenants justifièrent leurs écrits dans le fameux cahier. On eut même

droit à la redécouverte semi-occitane de la recette de la tapenade que Mireille, pour

prouver la qualité de la dite recette, nous proposa sur du pain grillé. C’était bien,

cette partie culinaire, qui, accompagnée de vin blanc, clôtura l’épisode.

Auparavant, la quarantaine de personnes présentes en surent un peu plus sur

les programmes à venir, sur la tentation de l’adhésion, (certains y succombèrent), sur

le plaisir de débattre.

Bref, comme toujours, cette sensation de ne pas perdre de temps.

Maintenant, à vos cahiers.

MaquetteMaquette1

 

PRESENTATION DU CAHIER 10

28 avril 2016

0 Commentaire

 

PRESENTATION DU CAHIER 10 à Moussoullens

 

Ce nouveau Cahier 10, de 100 pages, tout en couleur, pour fêter les dix ans

de l’association. La page de couverture donne le ton avec la photographie

primée au 4ème concours photographique de l’association:

« Les arbres remarquables en Cabardès ».

Pour les amoureux de nature, vous pourrez découvrir la première mention

d’une nouvelle orchidée en Cabardès et les chercheurs de champignons feront

plus ample connaissance avec la morille, ce champignon du printemps.

La truffe a maintenant son conservatoire à Moussoulens… A noter l’importance

des microfossiles en Cabardès, c’est aussi une première. Les ruches-placard

sont rares, vous en saurez un peu plus.

L’archéologie est bien là avec une approche du site de Saint-Sauveur d’Hautpoul

et imaginer les relations qu’il pouvait y avoir avec le castrum de Cabaret.

 Dans la haute vallée de l’Orbiel, retrouvez l’église ruinée de Saint-Pierre de Vals.

Plus bas dans la vallée, la sauvegarde des peintures murales de la chapelle

Notre-Dame de la Gardie à Conques-surOrbiel est un bon exemple de sauvegarde.

Des photographies inédites illustrent les terribles inondations de 1930 et

pourtant à certaines périodes de l’année, l’eau manque pour les usines

et l’arrosage.

Les carnets de guerre d’un jeune artilleur de Miraval-Cabardès donnent une autre

lecture de la Grande Guerre.  Au détour d’un chemin, vous écouterez la boudègue

et un conte de Noël à Villardonnel.

 

Ne tardez pas, le prix de vente reste fixé à 12 € et à 8 € pour les adhérents

(4€ pour les frais de port en plus).

Vous pouvez vous adresser, à Maurice Picarel à Conques ou Jean-Claude Capéra

à Limousis ou encore à l’accueil des châteaux de Lastours ou au salon de coiffure

Gourbeille à Conques.

Vous pouvez compléter ainsi dès aujourd’hui votre collection des Cahiers de

PATRIMOINES, vallées des Cabardès, sans oublier les autres publications

(CD sur les fleurs, les marque-pages et encore le livre sur Denis pébernard).

                                                                                           Jean-Claude CAPERA

 

MaquetteMaquette1

Cahier n°10

18 avril 2016

0 Commentaire

PATRIMOINES, vallées des Cabardès, CAHIER n°10 – 2015

Couverture

 

SOMMAIRE
Regard sur l’Association
Editorial : Poursuivre…  J.-C. Capéra

I – NATURE ET ENVIRONNEMENT

Sur la présence d’une orchidée en Cabardès, l’Epipactis … F. Arabia,  D. Vizcaïno
La morille, champignon du printemps  B. Dupin
Le conservatoire trufficole à Moussoulens  Ch. Bonnemort, J.-C. Capéra
Présence de microfossiles du Cambrien inférieur… E. et S. Monceret
Au sujet des ruches-placards  J. Courrent

II – PREHISTOIRE ET ARCHEOLOGIE

Hautpoul et Saint-Sauveur : approche historique et archéologique   M.-E. Gardel

III – HISTOIRE

Saint-Pierre de Vals : l’église gothique   N.-J. Pillet
Un conte inspiré par les rixes de la Noël 1860 àVillardonnel   D. Géri
L’eau de l’Orbiel pour les moulins, les usines et les prés   J.-C. Capéra
La chapelle de Notre-Dame de la Gardie   A. Guilhem
Les carnets de campagne d’un artilleur de la Grande Guerre   J. Latgé
Les inondations de 1930 aux Ilhes et à Lastours   Ph. Baux

IV – CULTURE, LIVRES, GASTRONOMIE

Campairòls   A. Roch
La morille, un plaisir rare   J.-C.  Capéra
Concours photo « Arbres remarquables en Cabardès »  J.-C. Capéra
Lire les Cabardès   M. Picarel, A. Capéra
Pour en savoir plus  J.-C. Capéra

 
POURSUIVRE…

Que de chemins parcourus, lus. Des chemins de pierre, des chemins d’eau,

des chemins de vie dans ce Cabardès multiple, entre monts et vallées, entre

histoire d’hier et d’aujourd’hui.

Dix ans déjà… et pourquoi ne pas reprendre deux lignes de l’éditorial du

premier Cahier 2006 qui donnait l’enjeu patrimonial : « Des richesses parfois

discrètes qui s’effacent, s’oublient, passent totalement inaperçues dans le flot

des mutations, des événements, de l’actualité ». Il est encore tout à fait légitime

de dire, d’écrire « connaître et faire connaître nos patrimoines ». Les pierres

racontent une histoire, les paysages s’inscrivent dans une relation étroite avec

les hommes, sûrement avec les Hommes de Lassac, ces chasseurs et cueilleurs

qui sont à l’origine de notre association… c’est aussi une autre histoire.

Suivons notre chemin, les chemins de nos patrimoines où nous avons toujours

plaisir à nous retrouver, échanger et découvrir, au hasard d’une pause, une belle

orchidée là où il y a quelques années une industrie extractive imposait un autre

paysage. D’autres perspectives patrimoniales s’ouvrent. Dans la haute vallée de

l’Orbiel, retrouvons l’étrange église de Saint- Pierre de Vals. Restons vigilants sur

ces ruines, s’il en est encore temps, elles méritent une attention certaine. Plus bas,

dans la vallée, soulignons la sauvegarde des peintures murales de la chapelle de

Notre-Dame de la Gardie à Conques-sur-Orbiel. Du Cabardès à la Montagne Noire,

découvrons des relations possibles avec le site de Saint-Sauveur d’Hautpoul.

Les pierres parlent, des microfossiles permettent d’entrevoir, ici précisément

en Cabardès, une histoire géologique plus affinée. Les eaux de nos rivières,

parfois torrentielles, aux épisodes catastrophiques, marquent encore nos mémoires

avec la tumultueuse inondation de 1930. Des photographies sont là pour ancrer

cette mémoire. Nous poursuivons, modestement, la lecture de cette Grande Guerre

à travers les carnets de campagne, jours après jours, d’un jeune artilleur de

Miraval-Cabardès. D’autres écrits suivront. Et au détour d’un chemin écoutons la

boudègue et un conte de Noël à Villardonnel, pour tous.

 Aujourd’hui de nouveaux périmètres territoriaux prennent forme, une grande

région prend corps. Elle doit donner vie à ses territoires. Pour nous la Montagne

Noire, ce beau massif ancien, dans toute sa dimension géologique doit devenir un

massif identitaire fort. Faisons que ce Pays Cabardès, assurément l’un des pays

majeur de ce massif, où l’histoire des hommes forge l’avenir, soit un élément moteur

de cette dynamique. Alors que dans nombre de discours se retrouve affirmée l’idée

de patrimoine, d’un patrimoine culturel à développer nous pensons que les actions

menées durant ces années sont significatives de cette prise de conscience.

Parcourez nos Cahiers, vous serez étonnés ! Un grand merci de reconnaissance

à tous ceux qui apportent leur soutien à notre démarche, à tous les auteurs qui

participent à l’écriture de ce territoire pluriel. Soulignons l’importance du bénévolat

de vous tous, de votre engagement.

En ce monde inquiet, partons sereinement à la découverte de notre Pays Cabardès.

Poursuivons.

Jean-Claude CAPERA

 

Tous les Cahiers sont au prix de 8€ pour les adhérents et

12€ pour les non adhérents

 

NOS PUBLICATIONS

2 janvier 2016

0 Commentaire

Nos publications

MARQUE-PAGES

11 avril 2015

0 Commentaire

Une nouveauté :

Une série de marque-pages sur le thème des

11 plantes patrimoniales de Cabrespine au Pas de Montserrat,

mises en valeur dans notre CD.

 

Composition1

 

La série est vendue 3€ aux adhérents et 5€ aux non adhérents

 

CAHIER N°9

11 avril 2015

0 Commentaire

PATRIMOINES, Vallées des Cabardès, CAHIER 9 - 2014

Composition1

 

SOMMAIRE
Regard sur l’Association
Editorial J.-C. Capéra

I – NATURE ET ENVIRONNEMENT

Diane et Proserpine, deux papillons remarquables en Cabardès  F. Arabia et               D. Vizcaïno
Le cardon dans le potager  P. Agnel
Découverte d’un lustre en aragonite dans la grotte de Limousis  J.-C. Capéra

II – PREHISTOIRE ET ARCHEOLOGIE

L’Eglise Sainte-Cécile de Cuxac-Cabardès, approche archéologique A.Despratx

III – HISTOIRE

Saint-Pierre de Vals : l’église romane  N.-J. Pillet
Le calice de Cabaret  M.-C. Ferriol
Une plante exploitée par l’homme, le genêt aux Escoussols  S. Olivier
Le domaine de Font de l’Orme à Aragon, souvenirs d’enfance… L. Ribes
Moulins à vent en Cabardès  M. et G. Dellus
Essai d’une typologie des cabanes et aménagements à pierre sèche  J.-C. Rivière
Un enfant de Saissac dans le tourbillon de la Grande Guerre  E. et J. Pujol
Le Cabardès   … à l’épreuve des débordements  industriel  H. Pujol

IV – CULTURE, LIVRES, GASTRONOMIE

Del mèl et de las abelhas   A. Roch
Le cardon, une redécouverte  J.-C. Capéra
Lire les Cabardès  M. Picarel
Pour en savoir plus  J.-C. Capéra

 

A CHAQUE PAS SA DECOUVERTE

Un nouveau Cahier, un Cahier « PATRIMOINES, vallées des Cabardès »

faut-il le préciser, le souligner même, qui tente de porter un regard sur un

territoire, au-delà de périmètres différents selon les thématiques abordées…

un Cabardès pluriel, avons-nous déjà dit. Cette pluralité participe pleinement

à une identité territoriale où des points d’ancrage forts tissent toute une histoire

sur le long temps.

Un rayon de soleil s’attarde sur pierres et terres, pierres de bien belles

constructions qui habitent nos espaces, puis au hasard illumine les ailes déployées

de la Diane, de la Proserpine, papillons patrimoniaux à observer silencieusement

dans quelque coin de garrigue d’une biodiversité remarquable. Sous terre, la lueur

d’une bougie, fait étinceler concrétions et draperies, cristaux uniques d’aragonite

d’où la goutte d’eau vagabonde, perle. C’est le lustre de la Grotte de Limousis.

Ne soyez pas étonnés de ces découvertes, même le jardin bien sagement assis

devant votre porte peut donner à voir et à déguster quelque légume presque

oublié, tel le cardon.

Entre vent d’est  et vent d’ouest, les moulins d’antan ont bien tourné, broyé

nos blés. Des domaines agricoles se souviennent des faits et gestes comme à Font

de l’Orme à Aragon ou encore d’anciennes pratiques culturales aux Escoussols

avec le genêt. Ailleurs, une église ruinée, Saint-Pierre de Vals, raconte une autre

histoire, alors que l’église Sainte-Cécile à Cuxac-Cabardès, parfaitement

restaurée, a livré des découvertes étonnantes. Le calice de Salsigne, passé

d’église en église reste, aujourd’hui bien à l’abri, le témoin d’un bel art religieux.

Dans la vallée de l’Orbiel, entre champs, pâturages, vignes et jardins, l’usine

de la Combe du Saut apparaît, dès les années 1930, entre les deux guerres,

comme une enclave industrielle. Ce Cabardès minier donne l’exemple d’une ruralité

à l’épreuve des débordements industriels.

La commémoration de la Grande Guerre a été largement médiatisée.

Modestement nous avons contribué à ce devoir de mémoire. Un enfant de Saissac

dans le tourbillon de la Grande Guerre illustre parfaitement ces moments

douloureux. Nous souhaitons poursuivre cette quête mémorielle, venez nous

rejoindre, il est encore temps. D’autres sujets d’inventaires nous occupent aussi,

n’hésitez pas à vous informer. Chacun peut apporter beaucoup.

Un merci chaleureux à tous ceux qui nous offrent ces pages à lire, à ceux

aussi qui avec exigence relisent, mettent en page, ordonnent et font que ce Cahier

est entre vos mains.

A vous fidèles lecteurs merci de votre confiance renouvelée.

Je vous engage à nous suivre sur ces chemins de mémoire, chemins de vie,

chemins d’aujourd’hui, à chaque pas sa découverte.

Je vous engage à nous lire, à chaque page sa découverte.

Jean-Claude CAPERA

 

Tous les Cahiers sont au prix de 8€ pour les adhérents et

12€ pour les non adhérents

Bon de commande

30 avril 2014

0 Commentaire

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à nos publications

PATRIMOINES, vallées des Cabardès

 

BON DE COMMANDE  CAHIER 8

  Nom et prénom : ………………………………………………………………….

  Adresse : ………………………………………………………………………….

  Code postal : ……………… Localité : ………………………………………….

  Téléphone : ……………………….   E-mail : …………………………………..

  Souhaite recevoir ……. numéro (s) du Cahier 8                                       

                       (12 € par numéro + 4 € de frais postaux).

  Je joins à cette commande un chèque de  … €

  à l’ordre de M. le Trésorier de l’Association

 « PATRIMOINES, vallées des Cabardès »

Ce bon est à adresser à :

                Paul AGNEL, Association « PATRIMOINES, vallées des Cabardès »

                1, rue de la Voûte, 11600 FOURNES-CABARDES

Les Cahiers sont également disponibles auprès :

– des responsables de l’association,

– à l’accueil des Châteaux de Lastours,

– au salon de coiffure Gourbeille à Conques-sur-Orbiel.

Les quatre premiers Cahiers sont épuisés,

les suivants sont encore disponibles aux mêmes conditions.

______________________________________________

Et aujourd’hui, une NOUVEAUTE, un CD avec carnet

« Les 100 plantes et 11 patrimoniales

de Cabrespine au Pas de Montserrat »

(7 € pour les adhérents, 10 € non adhérents).

 

1234

COMITE DES FETES |
ACO Thorigny |
IPSAD |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | s.o.s. animaux les bleuets
| Un Pas vers toi, adoptions
| U.N.A.A.P.E