CARNET DE MEMOIRE : DENIS PEBERNARD

1ére de couverture4éme de couverture

AVANT PROPOS

Pénétrer en Cabardès, c’est choisir un cheminement. Une voie naturelle,

la vallée de l’Orbiel s’impose presque. Conques est en quelque sorte, à la fois

l’entrée et le bourg. Un bourg, à la fois centre de vie et périphérie. Denis

Pébernard, après ses études de vétérinaire, s’installe là, en cette fin de XIXe

siècle. Il va de longues années, jusqu’à sa mort en 1922, sillonner ce Cabardès

rural héritier d’une activité drapière jadis florissante et en devenir une industrie

mino-métallurgique naissante. Son regard attentif, entre profession et passion,

ne cessera d’observer, de fouiller, de noter une ruralité aux multiples intérêts.

Denis Pébernard est bien connu à Conques pour sa monographie « Histoire

de Conques-sur-Orvieil » et par différents articles publiés par la Société

Centrale d’Agriculture de l’Aude en particulier. La découverte, aux Archives

départementales de l’Aude d’un manuscrit de quelques pages «Du langage sifflé»

nous a d’abord étonnés, puis interrogés. Quelles pratiques en Cabardès ? C’est

tout naturellement que nous avons fait appel à Jean-Pierre Piniès, rédacteur

d’une notice sur Denis Pébernard dans le Dictionnaire des Audois, référent

incontournable en matière de culture populaire pour en savoir plus. De là, naît

l’idée d’une présentation de ce manuscrit fort peu connu.

Très vite, au vu de la grande diversité et de l’intérêt des articles produits

par Denis Pébernard, un autre regard s’imposait et Jean-Pierre Piniès en ethno-

logue avisé a souhaité étendre son analyse à l’ensemble des travaux pour mieux

s’interroger sur la place de cet érudit local au contact d’un réseau de sociétés

savantes. Ainsi, cette approche plus globale nous a conduits au choix de cinq

articles du vétérinaire de Conques apparaissant comme essentiels et exemplaires

de ce Cabardès autour de trois thématiques : Croyances et pratiques vétérinaires

populaires, la Saint-Jean et fête des moissons, la singularité des siffleurs.

Une telle démarche rejoint parfaitement les objectifs de notre association

« PATRIMOINES, vallées des Cabardès », à savoir connaître et faire connaître

nos patrimoines, sortir d’un certain endormissement, peut-être de l’oubli, des

travaux  illustrant parfaitement une richesse plurielle exemplaire. Dans cet esprit,

nous avons souhaité reproduire exactement chacun des textes, conserver leur

intégrité notamment dans la graphie de la langue d’Oc utilisée, que Pébernard en

occitanophone averti maîtrise savamment.

Nous voici donc les relais attentifs de tous ceux qui ont participé à la vie de

ce territoire, qui l’ont parcouru, lu et déchiffré. A la suite de nos Cahiers, publi-

cation annuelle, le temps est venu d’ouvrir les pages d’une nouvelle série  « Carnet

de mémoire » pour une meilleure connaissance des patrimoines en Pays Cabardès.

Jean-Claude CAPERA

   Président

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

COMITE DES FETES |
ACO Thorigny |
IPSAD |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | s.o.s. animaux les bleuets
| Un Pas vers toi, adoptions
| U.N.A.A.P.E