SUR LES PAS DES CATHARES AUTOUR DE SALSIGNE

SI SALSIGNE M’ETAIT CONTEE

Bien sûr, bien sûr, il a fallu malgré tout parler de calcaires, de grès, de schistes.

Bien sûr c’était il y a plus de 300 millions d’années, bien sûr Salsigne ne savait pas

où s’implanter, mais quand même, la géologie, Jean-Claude, la mise en bouche…

Les quêtes du jour commencèrent avec Charles Peytavie, avec Franc Bardou,

avec Mme Guiraud. Salsigne existait bien au XIIe et XIIIe siècles.

Alors ont été convoqués pour cette rando-decouverte de « Patrimoines, Vallées des

Cabardes », St Julien et sa chaste épouse Basilisse, le chemin des morts, la croix de

la Pause, l’abbé Izarn, devenu hérétique, donnant le consolamentum au futur évêque

de Carcassonne, puis retournant à ses brebis, René Nelly, Ramon de Miraval, les

fours banaux, les peut-être remparts du village, St Sernin à qui on dédia l’église.

Dits, chants, surprises et sourire. Salsigne vivait en ce temps-là, proche des sires

de Cabarets, puis soumise au roi de France.

Il faisait chaud et doux. Partageant savoir et amitié, ils étaient une centaine à se

retrouver autour de monsieur le maire.

Grand merci à nos intervenants, riches et offerts, cheminant sur des sentiers qui

menèrent à nous. C’était tard quand on s’est séparé. On aurait aimé continuer un

peu malgré tout.

Maquette (noir)Maquette (noir)1

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

COMITE DES FETES |
ACO Thorigny |
IPSAD |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | s.o.s. animaux les bleuets
| Un Pas vers toi, adoptions
| U.N.A.A.P.E