ERNEST FERROUL

21 janvier 2009

Cahier n°01

…/ 

Son rôle dans la crise viticole de 1907 

Militant socialiste, puis adhérent de la S.F.I.O. en 1906, il est élu à plusieurs reprises député et maire de Narbonne. Une fois rallié à la cause de Marcelin Albert, le dimanche 5  mai 1907, lors du grand « meeting » de Narbonne, il monte le premier à la tribune (tendue de rouge) et c’est au nom de cette ville qu’il salue l’ensemble des viticulteurs venus manifester et qu’il rend hommage à l’action du Comité d’Argeliers. Le 12 mai suivant, au rassemblement de Béziers, il lance un ultimatum au gouvernement: si le 10 juin celui-ci n’a pas tout mis en œuvre pour relever le cours du vin, les conseils municipaux démissionneront et feront la grève de l’impôt. Effectivement, le 10 juin, face à l’inertie du pouvoir central, il démissionne. Dans les arrondissements de Narbonne et de Carcassonne, son exemple est suivi par une majorité de maires ou de conseillers municipaux. La même année, il organise la Confédération Générale des Vignerons dont il obtient la présidence le 22 septembre 1907.…/Paul AGNEL

 

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

COMITE DES FETES |
ACO Thorigny |
IPSAD |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | s.o.s. animaux les bleuets
| Un Pas vers toi, adoptions
| U.N.A.A.P.E